Le gel contraceptif pour homme pourrait bientôt devenir une réalité

Une nouvelle méthode contraceptive pour les hommes se profile à l’horizon. 

La pilule contraceptive a été lancée en 1961 pour la première fois en Europe. Au départ, interdite en France puis importée clandestinement. Ce n’est qu’en 1967 que la pilule a été mise sur le marché légalement. Encore bien loin l’idée d’avoir une contraception masculine.

Pour l’instant, il n’existe toujours pas de méthode contraceptive pour les hommes (à l’exception des préservatifs), mais les scientifiques testent des pilules contraceptives masculines qui – en fonction des résultats – pourraient bientôt être disponibles. Mais une autre option se profile à l’horizon : le gel contraceptif masculin.

Gel contraceptif : des essais cliniques en perspective

Dans le cadre d’un nouvel essai clinique, 450 couples vont tester le gel pendant un an, dont James Owers, 29 ans, et Diana Bardsley, 27 ans. Le couple vit à Édimbourg, où il travaille comme doctorant et où elle est chercheuse sociale. Les hommes ont besoin de plus d’options”, a déclaré James au Guardian.

En ce moment, il est très facile pour les hommes de dire “ce n’est pas vraiment de ma faute”. Si le gel devient largement disponible, il est beaucoup plus grave qu’en ne prenant pas cette option, vous ayez activement pris la décision de ne pas en assumer la responsabilité”. Le produit devra être appliqué quotidiennement, sur la poitrine, les épaules et le haut des bras. Il contient deux composés principaux : la progestérone, qui arrête la production de sperme, et la testostérone.

Gel contraceptif : des résultats encourageant

Les scientifiques ont ajouté de la testostérone parce qu’elle fonctionne comme un mécanisme de stimulation en cas de baisse de l’hormone, sinon les hommes pourraient ressentir des effets secondaires, notamment une baisse d’humeur, une prise de poids et une diminution de la libido.

À LIRE AUSSI :  Rapports sexuels pendant les règles : conseils, avantages et effets secondaires

C’est l’un des domaines où la pilule contraceptive masculine n’a pas eu autant de succès ; la testostérone se métabolise rapidement dans le foie, et les pilules n’agissent pas assez vite. Diana a de grands espoirs pour le gel et pense qu’il pourrait encourager les hommes à être plus responsables dans leur action. Je pense que c’est une grosse affaire”, dit-elle.

Il donne la chance aux hommes d’avoir cette grande combinaison d’autonomie et de responsabilité. Cela ne peut qu’avoir un impact positif sur les relations entre les hommes et les femmes dans la société”. On espère que le gel, qui est testé au Royaume-Uni, en Suède, au Chili et au Kenya, présentera moins d’effets secondaires.

Il y a cependant un problème que certains couples peuvent trouver quelque peu ennuyeux : la partenaire féminine ne peut pas toucher la partie du corps où le gel est administré. Si elle le fait, la femme pourrait être affectée par l’hormone. Il est recommandé à l’homme de prendre une douche avant de se coucher ou de porter un t-shirt le soir.